WeChat … LE RESEAU SOCIAL CHINOIS QUI VEND (BEAUCOUP) DE VIN DE BORDEAUX!

Merci de liker
réseau social chinois
réseau social chinois

 WeChat ( pronnonçez ouït’chatte)… vous connaissez?

C’est le réseau social chinois aux 1 MILLION d’abonnés! ET il débarque à Bordeaux pour vendre beaucoup de vin.

VIN
Fort de son modèle économique axé sur l’offre de produits ciblés auprès de ses utilisateurs, l’application a créé un véritable BUZZ il y a quelques jours en offrant ses services au distributeur chinois Shanghai Dowell Trading  et à la famille larraqué, propriétaires de la marque Haussmann Famille et de la société de négoce Château en Bordeaux sur la commune de Saint André de Cubzac.

A la manière d’un Téléthon, l’ensemble des « commerciaux » de Shanghai Dowell Trading s’était retrouvé sur une des propriétés familiales de Blanquefort pour une incentive ambitieuse : vendre plus de 400 000 bouteilles de Bordeaux dans la journée…. ce qui fut chose faite avec 450 000 bouteilles vendues en …. 18 MINUTES!

Tout ça nous parait insensé, mais si l’on décompose le processus, on se rend bien compte que tous les ingrédients étaient présents pour obtenir satisfaction.

1- L’offre : Le produit était ciblée. un Bordeaux AOC vinifié dans le style chinois, c’est à dire très concentré et puissant.

2- La plateforme WeChat n’est plus novice dans le domaine des vins et spiritueux: Avec des expériences concluantes sur des vins espagnols, australiens ou italiens, ce type d’opération a prouvé sa valeur. Le fait de la réaliser sur Bordeaux est un joli coup de communication qui valorise aussi bien WeChat que Shanghai Dowell Trading et permet à Haussmann Famille d’écouler un volume conséquent de son produit et donc de rentrer de la trésorerie en un temps record.

3- L’évolution des réseaux sociaux: on savait déjà que nos données personnelles étaient utilisées à but commercial ( l’affaire Zuckerberg  d’Avril 2018 est encore dans nos esprits ). Aujourd’hui, ces informations alimentent les algorithmes des réseaux sociaux et savent adapter des offres produits à nos comportements d’achat.

Alors que doit-on penser de tout cela, si quoi que ce soit à en penser il y a?

Vous vous imaginez bien que si j’en parle ici, c’est que cette histoire doit nous donner des renseignements sur l’avenir et notamment de NOTRE RESEAU SOCIAL favori: FACEBOOK.

On peut clairement considérer que cette histoire chinoise n’est pas un cas isolé et que ce type d’opération va débarquer chez nous.

Quelle différence avec un site de vente privé par exemple? La fin de l’intermédiaire commercial.

L’opération réalisée peut être considérée comme du « Drop Shipping ». KEZAKO? Le Drop Shipping est une méthode de distribution qui a maintenant 5 ans et qui a connu un énorme essor grâce à internet. Elle permet à un « commerçant » de proposer des produits référencés auprès de producteurs à une cible de personnes recrutées sur les réseaux sociaux grâce aux outils de création d’audience ( les insights ). En organisant de la publicité bien agencée, ces commerçants récupèrent les commandes en envoyant les prospects intéressés sur leur site marchant. Il leur suffit de récupérer le paiement et grâce à cela, acheter en amont les produits uniquement vendus ( pas de stockage ). Il peut même être entendu avec le producteur de faire livrer directement chez le client final la marchandise.

Ce système très prisé grâce au site Aliexpress.com et aux boutiques en ligne shopify.com n’avait pas encore fait son entrée sur le marché du vin français … c’est donc chose faite. Et pour moi ,je trouve que c’est une BONNE CHOSE …. qui peut s’adapter encore mieux au modèle économique du vigneron 2.0 !

Aujourd’hui, il est possible de générer du trafic ( des prospects ) assez facilement. Réussir à trouver des personnes qui vont trouver un intérêt par rapport à votre offre et les renvoyer sur votre site marchand en organisant un évènement par exemple, grâce à de la publicité bien organisée va permettre de réduire le circuit de distribution, de faire profiter les marges au vigneron et créer une véritable relation avec le client.

Tout cela ne se fait pas d’un claquement de doigt, mais cet exemple prouve bien que le train est en marche.

Vous voulez le prendre???

Julien Le V’infopreneur

VIN

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *