TOP 2018 des VINS ET SPIRITUEUX

Merci de liker

C’est l’heure du top vins et spiritueux, le meilleur de l’année 2018!

Déjà merci à tous pour l’accueil que vous avez fait à mon premier article de l’année qui avait pour sujet … LES FLOP 2018, cliquez dessus si vous ne l’avez pas encore lu, mais pour ceux qui l’ont fait, les retours sont positifs. Ça fait plaisir en ce début d’année de se lancer sur une belle progression dans la lecture des articles que je produis.

Donc sans plus tarder, on va se lancer dans l’énumération des 5 TOPS que j’ai sélectionné pour cette année. Je le rappelle, mais c’est totalement subjectif. Je suis énormément à l’écoute de la filière mais je suis surement passé à côté de plein de belles choses qui se sont produites et puis bon 5 TOPS c’est peu aussi, donc il y a plein de choses qui m’ont plu mais dont je parlerai plus tard…

Contrairement au Flop, j’ai choisi de mettre en avant des thématiques plutôt que des sujets précis en avant, ça permet aussi de pouvoir caler plusieurs exemples à l’intérieur. J’espère que cette formule top du meilleur des vins et spiritueux 2018 vous plaira.

Je conserve malgré tout l’échelle de valeur puisque je vais aller du numéro 5 qui est mon Top « moins » au numéro 1 qui est mon Top « plus ».

#5: LA PRISE DE CONSCIENCE

Médoc le 03/06/2015 Epandage, traitement de la vigne dans une propriété du Sud Médoc / Photo Fabien Cottereau – Cottereau Fabien ( Médoc )

2018 a été marqué par une prise de conscience globale des problématiques environnementales. Que ce soit le glyphosate ou le cuivre, l’opinion public s’est emparé de ces sujets pour faire bouger les lignes et faire changer les mentalités.

La filière vin n’a pas dérogé à la règle. Elle a joué la transparence avec des plans de sortie du systémique ou même des AOP entières qui font le pari du tout biologique.

Même si ces sujets ont pu, comme je le disais dans mon FLOP, attiser certaines tensions, on peut dire aujourd’hui qu’il y aura certainement un avant et un après 2018. Mais ils ont tout a fait leur place dans le top du meilleur des vins et spiritueux 2018!

Je félicite aussi le travail notamment sur les réseaux de « lanceurs d’alerte » comme Guylaine Benech,. Avec qui je ne partage pas forcément toutes les opinions, mais qui bien mieux que le Lobby Vin et Société pose des sujets dans l’arène publique (l’alcool et les jeunes par exemple). La filière est souvent beaucoup trop gênée par rapport à sa politique de santé publique. Et même si elle y travaille, mais il faut plus de gens extérieurs qui nous bousculent pour faire avancer les choses plus vite.

#4: L’INNOVATION:

wine enthusiast magazine

Pas d’avenir sans innovation. On est bien d’accord. Lors d’une visite de cave, le propriétaire dès mon arrivée avec mon groupe d’étudiants nous a dit: « L’œnologie, on la maîtrise ça y est. Aujourd’hui, les enjeux innovants se trouvent en viticulture ». Alors, il nous a certainement accueillis de la sorte avec cette petite phrase pour nous faire réagir. Aussi pour nous faire comprendre qu’il avait compris que si la filière Vin n’utilisait pas la recherche et développement dans son matériel de base (la plante, le sol), alors la capacité à se développer était nulle. Les couverts végétaux, la limitation des travaux des sols, la réduction des intrants, le tressage du feuillage, les sélections massales mais aussi la recherches des clones résistants etc… Autant de techniques (bien plus vieilles que 2018) mais jamais autant promues que cette année là auront pour effet d’améliorer significativement l’état du vignoble. Et aussi de désintoxiquer les plantes et les terroirs pour les rendre plus pérennes.

Au niveau marketing, 2018 aura été, à mon sens une année riche en tendances de fond qu’il faut regarder avec bienveillance et non dédain. Je pense au développement croissant de la consommation du vin … en canette. Quelque chose à faire dans le top du meilleur des vins et spiritueux en 2018?

Et pourquoi pas après tout?

Quel est notre objectif en tant que producteurs et distributeurs de vin? Faire que, quand un consommateur souhaite passer un moment de dégustation, il le fasse avec nos produits plutôt qu’un whisky, une vodka, voire une bière (et c’est très certainement le marché le plus attaqué avec cette pratique, désolé aux micro brasseurs français … ).

Le gros avantage de la canette , c’est son esprit Nomade. Le marché du nomadisme, soyons honnêtes, le vin ne l’a jamais vraiment embrassé. Peut-être trop arrogant dans sa manière d’appréhender le consommateur.
Mais aujourd’hui, à l’heure de la conquête des nouveaux marchés pour espérer des leviers de croissance, qui peut se couper d’une telle niche?

Je félicite WineStar pour sa prise de risque en tant que précurseur. La « can » se pare d’atours sexy, développe de nouveaux profils produit, répond à une demande.

#3: L’INFORMATION:

Quand vous faites une recherche Google pour votre business, que ce soit une propriété viticole, du CHR, du Retail ou que vous avez besoin d’un renseignement, 99,9% d’entre vous le faites MAL!

Le savoir, c’est le pouvoir, je vais pas vous l’apprendre. Et les moteurs de recherche sont des bibliothèques du palais du Luxembourg x 1000 … pour peu qu’on sache bien les utiliser…

pour moi, 2018 aura été ma plus belle année d’apprentissage, de découverte documentée grâce à ces 3 lettres : P. D. F

Simplifier sa recherche de ressources en ligne. J’ai construit mes formations autours d’e-books (livres blancs), totalement gratuits, de thèses, de notes de conjonctures, de textes de lois. Des sommes astronomiques d’informations claires, détaillées, référencées, structurées, interactives (vive le lien hypertexte), là juste devant moi.

Il me suffisait juste de taper pdf à la fin de chacun de mes recherches et je tombais sur des ressources monumentales. Plus que toute autre filière, la notre est complexe. Elle nécessite de rester à flot en terme d’information, aussi bien au vignoble que fiscalement ou commercialement. Alors pour trouver le bon ERP, le bon CRM, réussir sa transition dématérialisée pour ses DRM ou trouver des solutions de traçabilité, tout est disponible en ligne, gratuitement, pour se former. Une seule recommandation: Pensez à bien croiser systématiquement vos informations lorsque vous vous renseignez sur un sujet. Un document, aussi bien fait soit-il peut cacher aussi une offre commerciale et donc biaiser un jugement.

#2: LA COMMUNICATION: Une place de choix dans le top du meilleur des vins et spiritueux en 2018

Comment ne pas intégrer cette tendance dans mon top du meilleur des vins et spiritueux 2018? Vous le savez déjà, mais il est quand même bon de rappeler. Vous pouvez créer une page Facebook, un compte Instagram ou LinkedIn, une chaîne YouTube gratuitement. Ainsi vous êtes capable de toucher gratuitement des milliers voire des millions de personnes.

2018, c’est vraiment l’année de la professionnalisation des réseaux sociaux. Le réseau social est un business modèle placé sous le signe de l’audience. Active et engagée, c’est une réelle opportunité pour vous.

J’ai vu beaucoup de nouveaux acteurs de la filière vin se lancer avec des stratégies de marketing de contenu digital très intéressantes. V&B sur facebook, jusdelavigne.fr ou Vinstache sur youtube ou empathywines sur Instagram. Alors oui, la visibilité est compliquée, la tentation des régies publicitaires est grande (et parfois nécessaire). Mais à bien y regarder, combien de courriers imprimés, timbrés, postés par des prestataires, pour des résultats non quantifiables étiez-vous (ou êtes-vous encore) prêts à payer?

Les cas particuliers d’Instagram et Youtube

Instagram est une plateforme qui correspond tellement aux valeurs de la filière : art de vivre, transmission, beauté des paysages etc… Elle est devenue en deux ans, la plateforme la plus populaire au monde. 2018 est une année record en terme d’affluence. Il faut se positionner dessus en tant que vigneron et l’utiliser intelligemment. Quand la quantité d’utilisateurs sera trop importante, comme pour son grand frère facebook, alors il sera plus difficile de toucher son public. Et donc de communiquer avec ses consommateurs et donc de convertir.

YouTube, la vidéo, c’est un grand OUI aussi! Votre objectif n’est pas de faire 10 millions d’abonnés. C’est juste de coller au mode de consommation de l’information des clients actuels et surtout futurs. Le vigneron a énormément de choses à transmettre à un public toujours plus curieux. Il est tellement simple maintenant avec nos portables de réaliser une vidéo de qualité. Dans les vignes! Même de la monter au même endroit (je monte mes vidéos au téléphone portable aussi). Si le réseau est bon, l’envoyer pour que les gens puissent être au plus proche de votre activité. On peut même faire des Directs (!).

Il faut optimiser la pédagogie et la relation privilégiée avec vos abonnés. Grâce à une zone commentaire sur vos réseaux, vous pouvez offrir une expérience relationnelle unique et fidéliser vos consommateurs. Je suis vraiment heureux de voir que ceci se développe dans la filière et encore plus dans l’année qui arrive.

#1: LE E-COMMERCE: le vrai top du classement du meilleur des vins et spiritueux en 2018

Vendre en ligne c’est de la vente DIRECTE !

La barre a été franchie en 2018 des 10% de vente de vin sur Internet cette année. Les analystes prédisent de doubler ce résultat à 20 % en 2020, voire 25% pour les plus audacieux.

Je mets cette information en top 1 du meilleur de la filière vins et spiritueux évidemment de façon subjective car c’est aussi mon objectif! Faire prendre conscience à la filière (assez réfractaire) que c’est une réalité. Mais c’est une réalité qui va devoir évoluer vers un autre modèle pour que tout le monde puisse en profiter.

Alors que dois faire le vigneron?

Aujourd’hui, ce sont les plateformes de distribution qui génèrent le chiffre d’affaire de la vente en ligne, pas le vigneron. Et 2019 DOIT être la conquête du e-commerce PAR le vigneron, afin qu’il puisse vendre ses produits. Il doit avoir un objectif: Valorisation et Fidélisation.

Ce point fait évidemment écho avec les autres points positifs que j’ai vu naître en 2018. C’est ce que j’ai décrit plus haut, que ce soit l’innovation, l’information, la communication. Tous ces points font que au bout de ce tunnel, le vigneron arrive à vendre de façon pérenne. Et surtout à moindre frais le fruit de son travail sur internet, avec une bonne stratégie adaptée. C’est tout l’enjeu de 2019, pour vous d’arriver à cet horizon 2020, de pourvoir lire que 25% des ventes se feront en ligne et que vous en faites partie.

EN CONCLUSION du top « meilleur des vins et spiritueux en 2018 »

Voilà pour moi ce qui m’a paru important de constater dans notre filière cette année. La vitesse de circulation des informations, les liens forts que l’on peut tisser avec ses communautés, les lignes que l’on peut faire bouger avec la communication et surtout, réussir à vivre de la vente de ses produits en vendant H24 7/7 sans devoir payer un emplacement hors de prix dans un salon. Il s’est passé énormément de choses une fois de plus dans notre vignoble français et même à l’international. J’ai placé ce FLOP / TOP sous le signe de la communication et du marketing plus que sous un angle technique parce que beaucoup font ça mieux que moi et je vous renvoie à l’article de vitisphere à ce sujet, mais j’espère qu’ils vous auront plu et peut-être que dans votre carnet de résolutions pour 2019, certaines de mes préconisations trouveront leur place.

J’espère que ce top du meilleur de la filière vins et spiritueux vous aura plus. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “TOP 2018 des VINS ET SPIRITUEUX”