Nouvelles pénuries ! 3 conseils pour sauver son entreprise?

Merci de liker

intensifier la présence sur le web de son entreprise pour conserver de bonnes relations clients est essentiel

Vous avez surement mis des années à étoffer un par un votre fichier clients. Essentiellement dû au travail effectué en amont de votre entreprise qui est… la production d’un vin de qualité dans des quantités permettant le bon équilibre financier

Voir sa production donc, pilier principal de vos revenus et de la pérennité de votre entreprise, disparaître sous vos yeux impuissants, rend évidemment très amer.
Alors à ce moment, une question se pose. Comment faire pour limiter les dégâts financiers pour votre entreprise, parallèlement à ce que vous devez faire pour relancer votre exploitation dans les meilleures conditions qui soient pour le prochain millésime?
On pourrait penser que le fait de ne plus avoir de travail à la vigne à réaliser (pour la rendre productive sur le millésime endommagé je parle) ferait que l’on n’ait plus à actionner de leviers commerciaux.
Moi je vous dis : BIEN AU CONTRAIRE!

Dans ces moments là, redoubler d’attention auprès de ses clients est primordial. Pourquoi? Parce qu’un client, aussi fidèle qu’il soit, doit, dans le cas où c’est du B2B, lui même accéder à de nouveaux produits pour réaliser son chiffre d’affaire ou si c’est un consommateur en direct, pouvoir consommer un produit sans attendre l’an prochain.
On comprendra donc qu’une fuite vers d’autres vignerons, mieux équipés en terme de stock, avec des produits similaires, va forcément s’opérer par ruissellement (le mot est de circonstance, merci Mr Macron).
Est-ce critiquable? C’est surement pénible à voir, mais juste légitime aussi. Les affaires sont les affaires.
Donc vous voilà dans une situation où, d’une part vous n’avez pas de stock et d’autre part vos clients vous lâchent.

« C’est bon Julien, on a suffisamment la tête dans le seau, n’en rajoute pas s’il te plait! »

Je plante juste le décor pour que l’on se comprenne bien.

Je disais donc : Redoubler d’attention. Anticiper le départ programmé de vos clients vers d’autres accès à la matière. Comprendre leur démarche. pourquoi pas l’accompagner MAIS SURTOUT ENTRETENIR la relation commerciale par tous les moyens pour ne pas sombrer dans l’oubli.

Comment? C’est là que votre présence digitale DOIT être un des leviers pour imprégner dans les consciences votre présence sur le marché !

    1. la newsletter: Vous avez un site internet, servez-vous en! La newsletter, c’est le moyen pour informer vos clients de votre activité au jour le jour. Nourrissez-là, de façon sincère, en exprimant votre désappointement face à la situation mais en montrant que vous ne lâchez rien! Vos clients vous offriront leur soutien moral pendant l’épreuve. Chaque semaine, ou chaque mois, faites le point sur l’état du vignoble endommagé, comment vous réparez les dégâts, les techniques que vous mettez en place et la stratégie de gamme qui se dessine derrière, peut-être même préparer le terrain pour de futures augmentations de tarif (mais au moins, bien informés, ils sauront pourquoi). Peut-être qu’elle sera, du coup, amenée à évoluer de par le fait que vous devez refaire les stocks. La newsletter, c’est un super moyen pour faire du lien, seulement TROP PEU de personnes savent l’utiliser … ou très mal. Vous avez une histoire à raconter. Posez-vous un peu, écrivez, informez, montrez à vos clients que vous êtes là. Si vous ne savez pas comment capturer les emails des gens qui visitent votre site pour les abonner à votre newsletter, utilisez les pages de capture ou pop up d’un automatiseur de mail…. J’en ai déjà parlé.
    2. La chaîne youtube: Quoi de mieux que la vidéo pour MONTRER les choses? Aujourd’hui, le consommateur veut une relation de proximité avec vous. il veut vous voir en action. Quoi de mieux que ces moments pénibles, où l’on doit faire montre d’abnégation et de courage pour enraciner une relation avec ses consommateurs? sans se plaindre, mais avec philosophie. Leur dire que vous êtes toujours là et que l’an prochain vous repartirez de plus belle avec eux. Je sais que trop peu d’acteurs de la production peinent à jouer le jeu de la vidéo mais aujourd’hui c’est une réalité qui fonctionne. Pensez-y!
    3. Postez régulièrement et postez BIEN sur les réseaux sociaux: Chaque réseau social a son public! Vous ne communiquez pas de la même façon sur votre compte facebook que sur votre page facebook. Sur votre compte twitter que sur votre compte linkedin. Sur votre compte instagram perso que sur votre compte pro etc … etc… vous m’avez compris. ADAPTEZ votre discours à l’auditoire. Je vois trop de gens faire des copier/coller d’un réseau sur l’autre. C’est IMPRODUCTIF. Déjà parce que certains de vos contacts vous suivent sur les différents réseaux, pour des besoins différents et la même info partout devient redondante et perd de sa puissance et d’autre part ça démontre votre incapacité à maîtriser ces réseaux. Donnez une image professionnelle de la totalité de votre activité, le community management est fait parti! Bonnes pratiques du copywritting, du branding, du storytelling, du plan de communication crossmédia … référez vous aux anciens articles du blog pour comprendre si besoin.

    Par la communication avec vos réseaux de distribution et vos clients directs, en utilisant les outils et les bonnes pratiques, vous saurez conserver ce lien fort qui vous unit avec vos consommateurs et assurerez votre retour sur le marché le moment venu, alors même que les vins des autres seront passés par leurs mains, mais c’est VOUS qu’ils voudront revoir, re consommer l’an prochain.
    Ce travail de présence est un vrai travail, ce n’est pas à prendre par dessus l’épaule. c’est fastidieux, complexe mais très intéressant et ça marche. Alors ne vous découragez pas!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Nouvelles pénuries ! 3 conseils pour sauver son entreprise?”