FLOP 2018: Le pire des Vins et Spiritueux !

Merci de liker

Petit coup d’œil dans le rétro du pire Vins et Spiritueux en 2018.

(Attention, ce Flop est purement PERSONNEL et ne reflète QUE mon avis. Si vous en avez un différent, je vous invite à vous manifester en commentant. Bonne lecture). Ce qui pour moi constitue le pire des vins et spiritueux peut être tout l’inverse pour vous.

En grand consommateur de vidéos YouTube, j’ai passé les 7 derniers jours de Décembre à regarder les TOP et les FLOP sur à peu prêt tout et n’importe quoi et j’avoue le plaisir coupable! Et puis je me suis dit … Pourquoi pas appliquer le concept à notre beau secteur d’activité qui …. et bien je dois le dire après mes recherches, nous a réservé une année aussi catastrophique qu’intéressante.

Je fais donc un premier article des FLOPS, les TOPS suivront juste après.

C’est donc parti pour la review de l’année 2018 et pour ceux qui connaissent pas comment ça marche, on part du plus “passable (#5) pour atteindre le piiiiiiire (#1).

LES “FLOP”

#5 : Le Blue Swift de Martell

martell pire vins et spiritueux

Alors on entame avec cette polémique qui a trainé en longueur toute cette année sur le lancement du nouveau produit de la gamme Martell : Le Blue Swift. Alors, ne vous inquiétez pas si vous ne connaissez pas, vous êtes français et c’est bien connu, si les marques de Cognac en avaient quelque chose à faire de vous, ça se saurait et elles vous en auraient parlé.

Avec son nom anglosaxon, ce “produit” a été crée pour le marché américain car “Bourbon Cask Finished” ( c’est à dire que les eaux de vie ont fini de maturer dans des barriques de Bourbon pour développer des arômes proches de celui-ci et ainsi coller à un goût américain et conquérir de nouveaux marchés). Les “cask finished sont très à la mode ces derniers temps, je connais aussi des whiskies finis en fûts de Sauternes par exemple… Why noT.

En tant que marketeur, je ne critique pas le concept, au contraire, je le trouve malin, ça a du sens. Ce que je critique, et pourquoi c’est dans mon Flop, c’est comment la Société Martell a EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE, tenté de gruger le BNIC en mettant la mention Cognac VSOP sur l’étiquette du produit à son lancement alors QUE le cahier des charges de l’appellation interdit la pratique du “Cask fninished”, encore plus, d’un bourbon du Kentucky.

Cette polémique à démarré en fin 2017 mais si je la mets dans ce FLOP 2018 c’est parce qu’elle a des répercussions encore cette année. Car oui, même si la marque a du élaborer une nouvelle étiquette “Made with Cognac VSOP” , il s’avère que certains site de vente en ligne n’ont toujours pas modifié la visuel du produit dans leurs fiches article et vous pouvez donc continuer à voir aujourd’hui certains sites qui affichent le produit avec l’étiquette frauduleuse. Donc carton Rouge martell, car c’est aussi votre Job que de veiller à ce que le mal soit réparé dans toute la chaîne jusqu’à la distribution.

#4: La filière Vin aux Etats Généraux de l’Alimentation

egalim pire vins spiritueux

2018 est l’année de la grande consultation des producteurs et distributeurs des filières alimentation en France voulue par Emmanuel Macron. Toutes les filières, animales, céréalières, transformation ont rendu leurs dossiers pour faire avancer des sujets douloureux comme la juste rémunération de tous les acteurs ou la prise en compte des obligations écologiques.

A la même période, la ministre de la santé Mme Agnès Buzyn a présenté son projet Santé 2018-2022 avec un volet “prévention sur les risques liés à l’alcool”. Et parce que le vin était dans la liste des produits “dangereux”, alors une levée de bouclier monstrueuse s’est opérée chez les représentants du vin, allant jusqu’à boycotter la sortie du rapport EGALIM de la filière pour faire pression sur le gouvernement et retirer le vin de cette liste.

Mais d’où??? Quand est-ce que l’on va enfin comprendre que ce n’est pas en prenant les gens en otage que l’on fera avancer les choses? Le vin, qu’on se le dise au cas où ce ne serait pas clair pour tout le monde, c’est de l’alcool. Il y en a qui vivent dans un monde merveilleux fait d’art de vivre et de dégustation mesurée. Il y en a qui vont à la superette acheter du VIN. C’est maqué dessus et qui en achètent et s’alcoolisent. On ne peut pas faire deux poids deux mesures.

On est bien dans le pire des vins et spiritueux..

Et TOUT le MONDE doit porter sa pierre à l’édifice de la santé publique. J’ai fait des propositions au sujet de l’étiquetage des vins, ce qui m’a valu aussi pas mal de commentaires haineux, mais au moins j’étais dans la proposition et pas dans le terrorisme. Alors que les lobbyistes comme Vin et société fassent leur travail correctement, conjointement avec le gouverenement et enfin on pourra faire notre métier de production et de distribution de Vins et Spiritueux dans un cadre apaisé et en toute éthique (il en faut un peu les gars).

Mais d’où??? Quand est-ce que l’on va enfin comprendre que ce n’est pas en prenant les gens en otage que l’on fera avancer les choses? Le vin, qu’on se le dise au cas où ce ne serait pas clair pour tout le monde, c’est de l’alcool. Il y en a qui vivent dans un monde merveilleux fait d’art de vivre et de dégustation mesurée… il y en a qui vont à la superette acheter du VIN, c’est maqué dessus et qui en achètent et s’alcoolisent. On ne peut pas faire deux poids deux mesures. Et TOUT le MONDE doit porter sa pierre à l’édifice de la santé publique. J’ai fait des propositions au sujet de l’étiquetage des vins, ce qui m’a valu aussi pas mal de commentaires haineux, mais au moins j’étais dans la proposition et pas dans le terrorisme. Alors que les lobbyistes comme Vin et société fassent leur travail correctement, conjointement avec le gouverenement et enfin on pourra faire notre métier de production et de distribution de Vins et Spiritueux dans un cadre apaisé et en toute éthique (il en faut un peu les gars).

#3: Sortie du Bio pour Lafon Rochet

lafont rochet pires vins et spiritueux

L’article de la RVF avait, en Octobre, réussit son coup de com’ magistral avec cette accroche. Sur ce point, ce n’est pas tant le fond que je place en “pire des vins et spiritueux”. Je ne suis personne pour juger d’un modèle économique d’un Domaine que je ne gère pas. Ce qui m’a déplu c’est l’avalaaaaaaanche de “Hate” que cet article a pu déclencher. Au point que le propriétaire ai eut à revenir sur ses déclarations pour “clarifier” ses propos.

On passera sur les autres articles qui tentent d’enterrer monsieur Tesseron à qui on ne peut donner aucun crédit. Je pense surtout à celui de Rue 89 , partenaire du salon de Vins Natures “sous les pavés la vigne” . Dans celui-ci on sent bien plus la volonté de faire du mal que de réellement tenter de démontrer des faits.

Je veux juste revenir sur les discussions qui s’en sont suivies à la suite de cet article. Replacer dans son contexte de discussions au parlement le vote de la reconduite du Glyphosate. Çà sentait la poudre de partout! TOUT LE MONDE a le droit de donner son avis. Si comme moi, vous avez été curieux et avez suivi les conversations, sur Facebook notamment, MAMAMIA. C’était la cour de récré à l’heure du goûter!

Ce flop me fait tout naturellement rebondir sur le suivant …

#2: Les groupes Facebook

groupe facebook vins spiritueux
et d’autres ….

Aujourd’hui l’information circule à grande vitesse et tout le monde est libre de s’exprimer. Le problème c’est que l’on en oublie les règles de vie, la courtoisie ou l’égalité dans le droit à la parole.

Facebook est un super endroit pour que des gens, mus par les mêmes centres d’intérêt, puissent se retrouver et échanger. Le vin, produit fantasmagorique par excellence, ne déroge pas à cette règle et les groupes autour du produit sont légions.
Alors je ne sais pas comment ça cause dans des groupes sur le cassoulet mais bon dieu, que cette année 2018 a été pour moi laborieuse dans ces échanges.
A en avoir peur de prendre la parole sur certains topics. Comme dit plus haut, le glyphosate par exemple a cristallisé tellement de haine entre les utilisateurs.
Les mauvaises langues diront déjà que si tu sais pas alors tu dis rien. Ils n’ont rien compris. Ces plateformes de social média sont des chances inestimables pour nous, occidentaux pourris gâtés que nous sommes. Et me voilà sur un sujet à vouloir porter ma pierre et penser AVANT à comment je vais me faire descendre. Parce que c’est ça, dans ces groupes, il y a des snipers! ils se sont fait maîtres dans l’art de faire ravaler leurs salives à ceux qui cherchent un échange constructif, voire … piiiiire, un débat.

Des gens pourtant intelligents mais qui ne se maîtrisent pas…

On apprend à nos enfants à comment bien se comporter sur les réseaux. On leur apprend que les mots ont de l’importance et peuvent générer du harcèlement. Bin les gars, avant d’aller apprendre ça à vos gosses, mettez en pratique. Vous verrez, on vit mieux comme ça. Rien que pour ça, vous méritez d’être dans ce classement du pire des vins et spiritueux.

Ce problème va de pair avec les difficultés que l’on trouve aujourd’hui à avoir de la visibilité sur Facebook. Le reach organique ou portée naturelle des publications est très bas. Ex : j’ai 3000 contacts Facebook, mais seulement 90 voient mes publications). Faute à un algorithme qui décide de qui devrait ou pas voir mes publications. Je vais pas me plaindre, c’est gratuit comme service. Donc que font les gens pour augmenter cette portée et pouvoir être vus de leurs pairs et adulés? C’est bien connu, faire du mal rapporte mieux que faire du bien. Et nos groupes de discussion de la filière en font les frais.

Tiens donc … de nouveau ça nous amène à mon prochain Flop. Il traitera aussi de la visibilité de la filière sur les réseaux, le Premier, THE MUST !

#1; Le wineporn: et oui le pire des vins et spiritueux en 2018

pire vins spiritueux

Vous l’attendiez, bande de petits coquins. J’en vois d’autres par contre qui se demandent de quoi je parle. Alors j’explique… Le wineporn peut être vu de deux façons. La première, et ce pourquoi ce hashtag est né était une façon, assez drôle en fait de montrer une certaine quantité de vin bue pendant un repas pour exprimer un certain excès (quantitatif et/ou qualitatif). Assez pertinent en somme. Alors pourquoi ça se retrouve en FLOP1?

Le hashtag a été complètement détourné de sa substance. Certaines personnes prenant la définition au sens premier et collant donc à côté d’une bouteille, une nenette dévêtue ou en position lascive, suggérée ou non. Du tape à l’œil pour générer du clic et donc de la visibilité ….

Est-ce vraiment le pire des vins et spiritueux pour moi?

une fois de plus, j’ai envie de dire, en marketeur, pourquoi pas? Le problème c’est que c’est déferlant et surtout ces publications ne se retrouvent pas que sous des hashtag de ce nom, mais sous d’autres bien plus “bien sous tout rapport”. Et ça me dérange profondément . Donc, oui c’est bien le pire des vins et spiritueux en 2018 pour moi. Parce que je fais pas du 95 D! Et là je suis honnête. C’est très rageant de voir qu’un bon travail ne se voit pas féliciter de juste façon. Il suffit de faire une contreplongée sur un décolleté, pour faire décoller son “post”. Rajoutez à cela que derrière, ça peut ouvrir à des offres commerciales. Évidemment que ça ouvre à des offres commerciales et bien on est plus très loin des vitrines d’Amsterdam.

Alors que ce soit légèrement suggestif ou ouvertement vulgaire, quand je veux voir ou lire du vin, laissez moi voir ou lire du vin. Pour le reste je sais très bien où aller! Malheureusement ce TAG là n’existe pas sur ces autres plateformes… j’ai peut être un créneau.

Cela en est fini pour les FLOP’s, le pire des vins et spiritueux. Il y aurait encore plein de choses à dire. Comme les problèmes de triche dans les concours de sommellerie , falsification des vins …. le vin bleu ! Mais bon, il faut faire des choix dans la vie.

Dans le prochain article, on passe aux 5 TOPS!!!


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *