Après Facebook: Génération Z, vins et spiritueux/snapchat

Merci de liker

Tout va très vite dans l’univers des réseaux sociaux (Facebook est dépassé)! Opportunité pour le monde du vin?

En tant qu’opérateur de la filière viti-vinicole, vous utilisez certainement Facebook et autres réseaux sociaux pour promouvoir votre activité, voire trouver des clients. Vous:

  • postez régulièrement le quotidien du domaine sur instagram
  • poussez une gueulante sur la dernière fake news sur facebook
  • présentez votre gamme à une communauté intéressée sur LinkedIn
  • filmez aussi peut être votre parcours du combattant pour votre chaîne Youtube

C’est une activité tout à fait louable et qui vous inscrit dans la communauté des vignerons 2.0 qui cherchent à rester visible là où l’attention des consommateurs est clairement la plus tournée : internet.

Vous avez une vision engagée vers l’avenir, croyant fortement à la vente en ligne comme alternative aux nombreux frais engendrés par les déplacements sur divers salons par exemple (chers, peu rentables et chronophages). Bien.

Mais si je vous disais que le coup d’avant que vous pensez avoir déjà posé sur l’échiquier n’est qu’un coup d’après??? Entendons nous bien. Les efforts générés sur les plateformes sociales comme Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn SONT tout à fait nécessaires. Mais ils s’adressent à une génération déjà mature, qui a déjà ses préférences en terme de vin, de mode de production, de couleur, voire d’instant de consommation ou de culture d’entreprise. Si vous voulez d’ailleurs savoir comment vendre votre vin sur instagram, vous pouvez cliquer sur le lien pour découvrir mon livre téléchargeable gratuit à ce sujet.

Pour être un VRAI vigneron 2.0, il faut aller voir un peu plus loin comment se comporte la communication sur internet et pour ça un peu de sociologie s’impose. Et oui, facebook et consort, ce sont des plateformes de vieux machins! J’entends par là, des utilisateurs de 60 à 30 ans, les générations X et Y comme on dirait aujourd’hui. Que fait-on de la Z?

On danse sur du beurre avec les nouveaux réseaux!

Vous l’aurez compris, on va ici chercher à comprendre quels sont ces nouveaux réseaux sociaux, pourquoi ils existent et que peut-on en apprendre pour nos objectifs commerciaux futurs…. et c’est là qu’il faut ABSOLUMENT être précis dans la démarche afin de ne pas se tromper de but.

Explication de ma méthodologie OCALM :

  • Observer : Certains des réseaux que je vais évoquer sont clairement des réseaux où les utilisateurs sont mineurs. Il est totalement interdit d’aller donc faire de la propagande sur ce terrain (on n’est pas Vins et Société, on envoie pas des kits de jeu sur la production viticole dans les écoles). Faire de la veille sur ces réseaux ça veut dire, regarder les types de contenus consommés. Si il y a des sujets liés à l’alcool, comment sont ils présentés et digérés par les utilisateurs.
  • Comprendre: les utilisateurs majeurs sur les thématiques liées à l’alcool. Quel type de conseils ils recherchent et pourquoi ils les recherchent ici.
  • Anticiper : Dégager des modèles de pensée ou des nouveaux modes de consommation ou d’achat des produits liés à l’univers des vins et spiritueux.
  • Lancer : Une production de contenu, une fois que l’on aura établi une communauté potentiellement intéressée et ayant l’âge légal pour adhérer au discours, comme créer un groupe équivalent à ceux très puissants que l’on trouve sur Facebook.
  • Maîtriser : systématiquement l’âge de sa communauté pour s’assurer, une fois que celle ci existera qu’il n’y aura pas de déviance vers des populations qui n’ont rien à y faire. Il est très facile de rendre son contenu visible uniquement par des personnes majeures mais on sait très bien que des comptes peuvent être falsifiés. Lire les commentaires peut être une façon très simple, en analysant le vocabulaire ou la syntaxe de soupçonner des utilisateurs mineurs.

Quels sont donc ces nouveaux réseaux sociaux?

Déjà on va chercher à comprendre pourquoi il s existent. Les générations jouent sur des phases attirance et répulsion. Des jeunes de 20 ans cherchent à créer une rupture avec leurs ainés afin de trouver des terrains d’expression libres, sans la “protection intrusive” de leurs ainés. On a tous vécu ça, lorsqu’il y a à peu prêt 10 ans, le Dimanche matin, après une soirée un peu arrosée, les photos commençaient à tomber sur notre mur facebook voire même Instagram et que les premiers pouces en bas de papa et maman arrivaient… ça la foutait un peu mal.

Et puis Snapchat est arrivé, peu après facebook:

Snapchat c’est le plus vieux des jeunes réseaux sociaux, le facebook des jeunes vieux… Si vous voyez ce que je veux dire.Un lieu où l’on choisi les personnes avec qui on souhaite se mettre en contact, pour envoyer des messages et des photos éphémères. Le réseau a fait parler de lui, en mal, à ses débuts, les dérives “nudes” ayant créé de vraies situations de chantage. Aujourd’hui, il est beaucoup mieux maîtrisé par une génération Z bien mieux aguerrie face aux dérives. Les ajouts des stories et de l’outil Discover ont offert à la plateforme un intérêt supplémentaire plus axé sur la connaissance et la consommation de contenu. Il est pour tout professionnel de la filière vins et spiritueux un réseau très intéressant à utiliser car :

  • peu d’acteurs de la filière y sont présents
  • les utilisateurs sont jeunes mais il existe une population mature conséquente
  • on peut renvoyer vers des liens de site internet sans avoir besoin d’une large communauté (contrairement au swype d’instagram et l’obligation des 10K followers).

Musically est devenu : TiK ToK:

On serait clairement en droit de se demander pourquoi, en tant que vigneron, nous devrions effectuer une veille sur ce type de réseau social axé sur ce qui au départ était : la musique et la performance musicale. Il faut déjà reconnaitre:

  • c’est un réseau social puissant
  • son contenu a migré du purement musical vers le divertissement
  • ses fonctionnalités permettent de donner du contenu original impactant visuellement.
  • Si on veut y avoir une présence, je déconseille d’y aller pour faire de la promotion de nos produits, les utilisateurs sont très jeunes (nouveau snapchat)
  • L’intérêt reste avant tout d’observer quel type de contenu visuel plait, pour se l’approprier et le réutiliser.

Pinterest, très intéressant:

C’est un réseau social basé sur la photo tout comme Instagram, mais aussi sur l’infographie. Son mode de diffusion de contenu par thématique se prête parfaitement aux panneaux avec de larges dimensions, permettant d’offrir beaucoup de contenu de façon très ludique. Il faut absolument avoir une présence sur Pinterest car:

  • C’est un réseau mature, il y a beaucoup moins de difficultés à proposer des informations sur la famille des vins et spiritueux
  • Il contribue à alimenter votre marketing de contenu. Si vous ne savez pas de quoi je parle, je vous renvoie vers mon ebook gratuit .
  • Vous pouvez atteindre beaucoup plus de personnes intéressées par votre offre que sur n’importe quelle autre plateforme car son nombre d’utilisateurs n’est pas saturé et donc vos publications sont plus visibles.

Discord, Twitch et reddit, on en parle… pour la forme:

Oui parce que, clairement aujourd’hui, ces lieux sont beaucoup trop connotés “Gaming” plus que commercialisation des vins et spiritueux. Il est quand même bon de jeter un œil sur ces réseaux! Ça permet d’écrémer les fameux “vieux machins” qui tenteraient une incartade 😉 ), ne serait-ce que pour s’imprégner des tendances lifestyle. Donc:A considérer dans un plan de veille, mais pas primordial (pour le moment).

Des communautés aussi bien très jeunes que plus matures, donc attention si l’on souhaite y produire du contenu.

Le côté Geek des utilisateurs peut être une bonne clé d’entrée pour tout domaine voulant jouer sur l’aspect très communautaire, voire fermé, de leur politique de marque vin ou spiritueux.

21 buttons me rend curieux

C’est le petit poucet de cette liste mais pas dénué du tout d’intérêt. Ce réseau offre beaucoup de fonctionnalités intéressantes. C’est une sorte d’instagram mais axé essentiellement sur la mode et ouvertement très “marchand”.

  • La communauté Mode a très souvent des valeurs similaires à celle de la communauté Vins et Spiritueux
  • Pour peu que vous sachiez mettre en place une stratégie liant les deux; vous pouvez facilement renvoyer les utilisateurs vers votre propre site internet en mettant des liens dans vos publications.
  • Une communauté adulte tout à fait ouverte à nos familles de produits.
  • Malgré tout, pour le moment, le trafic est limité sur cette plateforme. Il faut considérer cela comme une chance d’avoir de la visibilité facilement. Par le fait de contourner la thématique principale et donc créer un décalage dans l’offre globale de textile.

Une infographie pour synthétiser:

Grace à ce petit tour d’horizon (hors Facebook)…

J’espère vous avoir fait comprendre l’importance de rester au contact des innovations et sortir du sempiternel facebook. Utilisables ou non à l’instant T au regard des produits que nous vendons. Les populations murissent et avec elles les plateformes aussi. Il est donc important de toujours rester en alerte face à celles ci pour. Le cas échéant être prêt à proposer nos produits lorsqu’il sera temps de le faire.

Je vous offre donc cette infographie. Elle vous permettra de vous repérer facilement dans vos choix de veille stratégique.

Les utilisateurs dits “actifs” sont exprimés en millions.

Les tranches générationnelles et leur importance sur les réseaux sont issues de mes réflexions après avoir utilisé ces réseaux.

Le lien est disponible ici

Je vous invite à suivre le site du blog du modérateur . Il vous offre tous les jours énormément de contenu sur l’actualité du digital.
Les autres sources m’ayant servi à réaliser cette infographie sont :

  • boulevard du web
  • gameblog
  • ladn.eu
  • alexitauzin.com
  • jeuxvideo.com
  • numérama

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *