IMPOSEZ VOUS LA RIGUEUR D’UNE ROUTINE ANALYTICS ( comme google )

Merci de liker
google
INFOGRAPHIE ANALYTICS VIN

Pour certains c’est une souffrance, pour d’autres les analytics sont une bénédiction ( google routine)…

analytics

Que l’on aime passer du temps à scruter ses courbes d’audience ou de conversion, les outils mis à notre disposition pour COMPRENDRE les comportements des gens qui visitent nos pages Facebook, nos sites internet et autres réseaux sont pléthores et c’est tant mieux !

consulter ses analytics c’est comme passer son activité au stéthoscope du médecin

 

1- CAFÉ/CROISSANT/PERFORMANCES
Si l’on devait continuer à filer la métaphore du médecin, je serais des patients plutôt hypocondriaques… du genre à vérifier mes statistiques toutes les heures. Ce qui n’est pas forcément recommandé car ça ne doit pas empiéter sur la cadence de production de contenu, ni décourager. L’idée, c’est de se mettre des “points de contrôle à des moments de la journée et de s’y tenir. Un coup d’analytics au petit dej’, un à midi et un dernier coup d’œil après 20 H et basta!

2- QUI?QUOI?POURQUOI?
Dans la jungle des outils, il faut déjà savoir lequel sert à quoi et si j’en ai l’utilité. Ça parait évident mais pourtant, on peut vite se polluer et obtenir l’effet inverse de celui désiré.

facebook analytics
facebook analytics
mailchimp
Mailchimp, automatiseur emails
adwords
Google Adwords
Squirlly, référencement SEO

Chaque outil a un objectif précis et TOUS peuvent travailler pour vous dans le même sens ! Facebook, avec la puissance de son “pixel” vous donnera le tracé des routes que prennent vos utilisateurs sur vos tunnels de vente mis en place. Squirrly vous renseignera sur votre méthode d’écriture d’email et vous dira si vous êtes Google Friendly ou pas ( si les bots Google vous font monter rapidement dans la page 1 des recherches … Le Graal ultime ), Adwords analysera la performance de vos publicités et Mailchimp vous dira si vos prospects et/ou clients ont bien ouvert le mail que vous leur avez envoyé, si ils ont cliqué sur le lien qu’il contient etc…

3- AFFINER SES STRATÉGIES
Alors c’est bien joli tout ça mais je vous vois venir… On en fait quoi de toutes ces données quand on n’est ni analyste ni datamanager… Oui je vous assure ces métiers existent!
Je vous l’accorde, il faut un temps d’adaptation pour se familiariser avec le vocabulaire “acronymé” du webmarketing. Les CTR, CTA, CPC, rebonds, impressions etc… ça peut faire un peu peur au début mais je vais rapidement mettre en ligne un abécédaire qui vous donnera toutes les définitions dont vous avez besoin. Au final, vous saurez jongler avec ces chiffres, ces histogrammes, ces pourcentages… un peu comme Néo dans la Matrice, vous saurez les lire et les interpréter naturellement après quelques temps. Les interpréter pour, du coup, activer les leviers de croissance là où ces chiffres vous ont fait apparaître des soucis potentiels ou des actions à modifier. C’est vraiment passionnant devoir à quel point, aujourd’hui, TOUT est ANALYSABLE ! Et c’est pourquoi, il FAUT travailler avec internet. On devient PILOTE de son vaisseau et voir les retombées concrètes grâce à un réajustement de stratégie du fait de ces analyses … et bien personne ne devrait s’en priver!.

J’espère que ces infos vous aideront aussi, mettez en place cette routine, mais ne soyez pas dépendants de vos résultats, croyez en ce que vous faites et dites vous que vos meilleurs alliés restent malgré tout vous convictions et le temps !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *